ILS ONT MARCHE SOUS LE PÔLE

LAUREAT MXP 2009

Ghislain Bardout et ses six coéquipiers ont réalisé, au printemps 2010, une incroyable expédition polaire sous-marine sur la banquise arctique. Ils ont photographié et filmé cette face cachée du pôle et ses écosystèmes dans un océan à - 1,8° pour constituer la mémoire d’un monde en perdition avant qu’il ne soit trop tard. Ils ont mené, en parallèle, deux programmes scientifiques, un sur l’épaisseur de la neige sur la glace et un sur la physiologie humaine. Et, à la clé, une mission délicate, éprouvante, mais parfaitement réussie !

DĂ©part

26 mars 2010

Arrivée

10 mai 2010

Durée

90 jours

UN REVE D’ADOLESCENT

«Ce projet est né dans ma tête quand j’avais 15 ans. Je débutais la plongée et je me posais des questions sur l’univers sous-marin de ce grand désert blanc. »

Vingt ans plus tard, Ghislain Bardout a grandi et son rêve d’adolescent avec lui !

Cet ingénieur énergéticien diplômé de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne est aussi plongeur professionnel. Il travaille d’abord étroitement avec Jean-Louis Etienne. : il est le logisticien et responsable technique de « Total Pole Airship », une expédition en dirigeable à travers l’océan Arctique. En avril 2007, il met également sur pied une campagne de plongée au pôle Nord, faisant intervenir un robot sous-marin et six plongeurs.  Puis il décide d’organiser « Under the pole ». Le moment est bien choisi : nous sommes en 2009, 100 ans après la conquête du pôle Nord et en fin de 4e Année Polaire Internationale !

« La banquise est un monde fragile, fascinant, totalement méconnu et en voie de disparition car entrée dans un processus de fonte accélérée. Je voulais ramener un témoignage en images, photos et vidéos, sur sa face sous-marine avant qu’elle ne disparaisse. »

Ce travail n'a jamais été réalisé de manière globale tant son accès est difficile, ses conditions sévères et hostiles !

« Raconter en image la vie d’un univers à la dérive. »

UNE AVENTURE UNIQUE

Et quand il y a une volonté, il y a un chemin… Ghislain se lance dans la mise au point de cette fabuleuse aventure avec la complicité d’Emmanuelle Périé. Il recrute six coéquipiers, les forme… Il mobilise des sponsors pour réunir un budget de l’ordre de 500 000 euros, obtient le soutien de Jean-Louis Etienne, de Millet Expédition Project…

Pour préparer un tel exploit sportif et humain, toute l’équipe part en Finlande en février/mars 2009. Cet entraînement intensif grandeur nature leur permet de mettre à l’épreuve les chaussures et vestes Everest mises à disposition par Millet, de tester les kayaks sur lesquels ils  transporteront plus de 30 kg de matériel chacun…

Un an plus tard, ils se lancent dans l’Aventure avec un A majuscule… Les sept coéquipiers partent pour Cap sur Resolute Bay au Canada. Kayak, le husky sibérien, les accompagne. Ce sera leur sonnette d’alarme contre les ours blancs !

Ils gagnent le pôle Nord Géographique en avion puis prennent la direction de l’île Ellesmere au cap Colombia. A raison de trois jours à ski pour un jour dédié à la plongée, ils parcourent 800 km de banquise et réalisent 51 plongées en conditions extrêmes, dans un océan à moins 1,8°.  Une aventure unique et éprouvante pour les hommes comme pour le matériel ! Mais à la clé : un trésor de 20 000 photos et de 40 heures de film d’une beauté à couper le souffle! 

On a fait qu’entr’ouvrir une petite porte. 

DES AVANCÉES SCIENTIFIQUES

En parallèle, deux programmes scientifiques complètent ce récit en images. Le premier porte sur des relevés réguliers d'épaisseur de neige sur la glace tout au long du parcours. Le second concerne la physiologie humaine à travers des études sur le sommeil et l’évolution de la température interne des membres de l’équipe.

« Les observations par satellite montrent une diminution d’environ 10 % tous les dix ans de la surface de  la glace. Nous connaissons toutefois seulement la surface et non son épaisseur. Ghislain Bartoud et son équipe ont contribué à fournir des données précises à ce sujet grâce aux méthodes de forage et de plongée », se félicite le docteur Christian Haas, spécialiste de la glace de mer. 

UN FILM ET UN LIVRE EXCEPTIONNELS

L’expédition a donné lieu au superbe film « On a marché sous le pôle ». Diffusé dans le monde entier, il a été récompensé par 12 prix : meilleur film d’aventures, meilleur film polaire, prix du National Geographic...

« On a marché sous le pôle », c’est aussi un livre de 256 pages (éditions du Chêne). Il retrace la préparation et le déroulement de cette expédition hors normes en alternant récit et photos splendides.

CAP SUR UNDER THE POLE II

En janvier 2014, l’équipe est repartie poursuivre ses explorations sous-marines. Cette fois-ci, elle est à bord de Why, un voilier taillé pour l’aventure givrée. Elle comptera jusqu’à 11 équipiers, scientifiques, marins, médecins, mécaniciens… qui se relaieront.   Kayak, le chien, sera du voyage mais aussi un mini-explorateur : Robin, deux ans, le fils d’Emmanuelle et Ghislain !

« Pendant 22 mois, nous allons explorer la banquise côtière, celle du large, les icebergs géants, le front des glaciers… entre le cercle polaire et le Nord du Groenland, », décrit Ghislain Bardout.

« Nous plongerons depuis la surface jusqu’aux plus grandes profondeurs possibles en recycleur. Nous hivernerons dans le détroit de Nares. Au printemps, nous repartirons avec les Inuit et leurs traîneaux à chiens pour contourner le Groenland par le Nord et explorer les profondeurs inconnues de ces terres du bout du monde. » Pour témoigner encore et toujours de ce monde de rêve en perdition… 

L’Équipe

Ghislain Bardout
Responsable du projet, ingénieur, plongeur
Emmanuelle Périé
BEES1 Plongée
Alban Michon
Directeur de l’école de plongée sous glace de Tignes
Clément Infante
Etudiant en pharmacie, futur guide de haute montagne
Samuel Audrain
MĂ©canicien marine, Plongeur
Frédéric Bassemayousse
plongeur, photographe
Valentine Ribadeau Dumas
Chargée de la logistique
Kayak
Le husky sibérien